R1SP14

L’étendue de ses bras

 

 

 

Acidulé citron aux menthes âpres
Chant tenant l’ephigie d’un assassiné
Simple comme Aristide et doux comme café
Voit ô folie l’étendu de tes bras

Croisées de fleurs articulées et d’analphabètes ridicules
Cumin au poisson et roches ancestrales
Brillant de somâtreté et fin comme l’acide
Voit ô folie l’étendu de tes bras

Rouge-blanc drapeau d’oxymore
Tapis tempétueux de trais à peindre

Draps de papier pour débouchée convenu

Table à pieds de biche gentil arroseur

Encéphale généreux et noir à déraison
Voit ô folie l’étendue de tes bras

Narme Thibaut

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s